Pour en savoir plus / Vieillir en 2022 : quelles significations?

Conférence

17 mai

13h30 à 15h

Université Laval

Pavillon Alphonse-Desjardins, Amphithéâtre Hydro-Québec (2e étage), local 2530
2325, rue de l’Université, Québec
Aussi disponible en ligne

GRATUIT

Réservez votre place

Quand devient-on vieux ou vieille? À partir de quel âge sommes-nous âgé.e.s? Est-ce la même chose pour les hommes et pour les femmes? Quels préjugés entourent le vieillissement et font obstacles à un meilleur vieillissement? Quelle place faisons-nous aux travailleurs âgés? Les professeur.e.s Aline Charles (sciences historiques), Pierre J. Durand (médecine sociale et préventive), Charles Fleury(relations industrielles) et Christine Morin (droit) en discutent lors d’une table ronde diffusée simultanément en ligne.

Plusieurs mythes entourant la vieillesse seront déconstruits. Il n’est pas vrai que les personnes âgées coûtent cher, qu’elles sont inutiles et improductives, toujours malades ou en perte d’autonomie, ou qu’elles sont abandonnées par leur famille.

Animateur : Martin Savoie, Eklosion

En savoir davantage

Présentation des panélistes
 
ALINE CHARLES
Professeure titulaire, Département des sciences historiques, Faculté des lettres et sciences humaines
 
Mme Charles est spécialiste d’histoire sociale et du genre pour le Québec et le Canada du XXe siècle. Ses recherches portent sur la manière dont le genre et l’âge structurent la vie en société, sur les politiques sociales adoptées par l’État et les citoyennetés qui en découlent, sur le système hospitalier ainsi que sur les différentes facettes du travail (rémunéré, bénévole, religieux, etc.). Adoptant une approche transnationale, elle examine aussi comment normes, idées ou personnes circulent par-delà les frontières québécoises, canadiennes ou nord-américaines; par exemple, l’évolution des religieuses québécoises dans des espaces qui englobent les Amériques et l’Europe, l’Asie et l’Afrique, ou la manière dont le travail des femmes et des hommes – jeunes, adultes ou âgés – dépend de pratiques tant québécoises qu’internationales.
 
 
PIERRE DURAND
Professeur titulaire, Département de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine
 
M. Durand est professeur titulaire au Département de médecine sociale et préventive de la Faculté de médecine de l’Université Laval et chercheur régulier à VITAM – Centre de recherche en santé durable. Dr. Durand a développé l’Unité de recherche en gériatrie au Centre hospitalier affilié (CHA) du St-Sacrement. Il assume actuellement la direction scientifique du Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ) et préside la Table nationale des réseaux universitaires intégrés de santé portant sur le vieillissement au Québec. Il dirige actuellement le Département de médecine sociale et préventive de la faculté de médecine de l’Université Laval. Pierre J. Durand s’intéresse aux soins palliatifs auprès des patients atteints de démence ainsi qu’au traitement de la douleur.
 
 
CHARLES FLEURY
Professeur agrégé, département des relations industrielles, Faculté des sciences sociales
 
Charles Fleury, doctorat en sociologie, est professeur agrégé au département des relations industrielles et directeur académique du laboratoire du Centre interuniversitaire québécois de statistiques sociales de l’Université Laval (CIQSS – Laval). Spécialiste des statistiques sociales, ses travaux de recherche portent, entre autres, sur la mobilité et les migrations, l’insertion socioprofessionnelle, les inégalités sociales, les parcours de vie et le rapport au travail. Il est membre de plusieurs centres et groupes de recherche : Centre interuniversitaire d’études québécoises, Chaire de recherche du Canada sur les dynamiques migratoires mondiales, Chaire de recherche sur l’intégration et la gestion des diversités en emploi et Chaire-réseau de recherche sur la jeunesse du Québec. En outre, il fait partie du comité de direction du Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion.
 
 
CHRISTINE MORIN (FD)
Professeure titulaire, Faculté de droit
 
Me Morin, LL.B., D.D.N., LL.M. (Laval) et LL.D. (Montréal), est professeure titulaire à la Faculté de droit et notaire émérite. Elle est membre permanent du Centre Paul-André Crépeau de l’Université McGill et représentante du notariat québécois au sein de l’Union internationale du notariat (UINL). La professeure Morin est également membre du Comité consultatif sur la maltraitance matérielle et financière des aînés mis en place par le Secrétariat aux aînés. Elle a été la première titulaire de la Chaire de recherche Antoine-Turmel sur la protection juridique des aînés (2014-2020). La professeure Morin enseigne le droit civil, notamment le droit des personnes physiques, de la famille et des successions. Elle est l’auteure de plusieurs articles portant sur ces sujets qui ont été publiés dans des revues scientifiques et des ouvrages collectifs. La professeure Morin a reçu le prix Option consommateurs 2020 pour son apport à la protection des droits des consommateurs aînés et une Médaille d’honneur de la Chambre des notaires du Québec en 2012 pour sa contribution en matière d’enseignement et de publication. Elle a aussi été la récipiendaire du Maillet du corps professoral pédagogie, «remis à un professeur(e) qui, par la qualité de son enseignement, son dévouement, son dynamisme et/ou sa maîtrise accrue de la matière, a contribué à l’enseignement facultaire de façon remarquable» en 2014 et en 2015.


Organisé par le Vice-rectorat aux affaires externes, internationales et à la santé de l’Université Laval