Colloque

Colloque Vieillissement
et aspirations
des personnes ainées

26 mai 12h à 18h
27 mai 8h à 17h30

Palais Montcalm

995 Rue D’Youville

20 $ à 40 $

selon vos moyens

Les aspirations des personnes ainées

À quoi les personnes ainées aspirent-elles? Que désirent-elles pour leur avenir proche ou plus lointain? À quoi rêvent-elles pour elles-mêmes, les autres, leur collectivité? Ces aspirations sont sans doute nombreuses et diverses. Varient-elles selon les conditions de vie des personnes, les lieux où elles habitent, le groupe auquel elles s’identifient? Les personnes ainées ont-elles les mêmes aspirations que les personnes plus jeunes? Quel éclairage ces aspirations apportent-elles sur le vieillissement dans une société? Sur la manière dont ce vieillissement est vécu et perçu? Sur ce qu’il est et sur ce que les personnes ainées voudraient qu’il soit? C’est à ces questions que le colloque apportera des réponses.

À la différence des besoins, qui portent sur le nécessaire, les aspirations renvoient à ce qui est considéré comme souhaitable. Elles sont de l’ordre du rêve ou du désir, au-delà des besoins de base, tout en demeurant dans l’ordre du possible. « Une aspiration, c’est un projet d’avenir […] elle fournit un but en même temps qu’un espoir, et souvent même une raison de vivre et de faire quelque chose. » (Guy Rocher)

S’intéresser aux aspirations des personnes ainées, c’est approcher le vieillissement sous l’angle du changement : ce vers quoi tendent les personnes, ce qu’elles aimeraient voir changer, s’améliorer, se réaliser. C’est les voir tournées vers le futur – et non simplement vers le passé ou le présent – et cela, quel que soit leur avancement en âge.

Le colloque se veut l’occasion de découvrir ces aspirations dans leur diversité́, et de penser les conditions nécessaires à leur réalisation. Nous nous donnerons un temps pour réfléchir à un vieillissement qui soit davantage en résonance avec les aspirations des gens.

« La vieillesse ce n’est pas que de l’avoir été c’est de l’être encore, c’est du devenir. »

(Laure Adler)

Conférences, ateliers, performances

Le colloque sera un espace d’échanges et de débats, Il comprendra des conférences, des ateliers thématiques et des performances artistiques. Des personnes de différents horizons prendront la parole :  des citoyen.ne.s-ainés, des chercheur.e.s et des enseignant.e.s, des professionnel.le.s de la santé, des intervenant.e.s du monde communautaire et culturel.  Différents moyens seront également mis en œuvre pour recueillir les aspirations des ainé.e.s – avant et pendant le colloque – et les faire entendre.

Objectifs du colloque

Le colloque s’adresse tant aux citoyen.ne.s, qu’aux chercheur.e.s,  intervenant.e.s et gestionnaires des secteurs associatif, communautaire, culturel, aux étudiant.e.s, et aux décideur.e.s qu’au public en général.

Le colloque poursuit trois grands objectifs :

  • Rendre visibles et audibles les manières de vieillir à Québec, montrer la diversité des expériences, des conditions de vie et des modes de vie à travers le prisme des aspirations.
  • Découvrir de nouvelles manières de vieillir, d’autres façons pour les personnes ainées de demeurer actives, de maintenir le contrôle sur leur vie, ou de demeurer partie prenante des débats et des changements sociaux. 
  • Mieux comprendre les conditions – économiques, sociales, politiques et culturelles – nécessaires à l’expression et à la réalisation de ces aspirations.

Le colloque s’inscrit dans la programmation de Vivre et Vieillir à Québec. Une rencontre culturelle, artistique et scientifique, dont les objectifs sont:

  • Changer le regard porté sur le vieillissement; ne plus le voir uniquement comme un déclin, une perte, un ralentissement;
  • Imaginer de nouvelles manières de vieillir, plus conformes aux désirs et à la volonté des personnes;
  • Contribuer à ce que tous et toutes se sentent concernés par le vieillissement, les personnes ainées comme les plus jeunes, quelles que soient leur origine sociale, leur trajectoire, leurs conditions de vie ou leur occupation.
PROGRAMME DU JEUDI 26 MAI

12H00 : ACCUEIL
13H00 : MOTS DE BIENVENUE

Maître de cérémonie :
Dr Pierre Durand (chercheur, Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, et VITAM – Centre de recherche en santé durable)

Allocutions :
Bruno Marchand (Maire de la ville de Québec)
Éric Gagnon (responsable du colloque, directeur général de la Rencontre Vivre et vieillir à Québec, VITAM – Centre de recherche en santé durable, CEVQ)
Marc Dufresne (ambassadeur de la Rencontre Vivre et vieillir à Québec)

13H30 : GRANDE CONFÉRENCE – Les aspirations des personnes aînées au Québec
avec Dominique Morin (professeur, Université Laval)

Quand une personne où une collectivité aspire à quelque chose, elle est dans un état de conscience et d’une action qui porte son désir vers un idéal, une norme ou un but qu’elle présume à sa portée. Les aspirations supposent une capacité de rêver de projets dans un devenir historique où apparaissent des opportunités, des alternatives et des situations critiques qui poussent au renoncement. L’analyse sociologique peut baliser le spectre des variations des aspirations pour une génération dans une société donnée. Je propose de le faire pour les Québécois et Québécoises des générations nés avant 1945, dans les cohortes du baby-boom ou dans les années 1960 et suivantes. Mon analyse portera attention à quatre éléments déterminant les aspirations : 1) la condition économique, qui détermine les moyens d’agir; 2) l’anticipation du temps devant soi, qui confronte à la finitude de la vie humaine; 3) la continuité sociale de l’existence, qui repose sur une vie de relations; 4) le jugement sur le possible et la question du sens de l’activité, des choses et de la vie humaine.

Animateur : Éric Gagnon (chercheur, VITAM – Centre de recherche en santé durable)

14H30 : PAUSE

14H45 : PERFORMANCEL’Homme-chimère (extrait)

Dans ce slam-théâtre (poésie orale théâtralisée), Thomas Langlois explore son rapport intime au thème de la filiation.

15H00 : ATELIER 1 – Les aspirations et l’intergénérationnel

Ce premier atelier porte sur les liens intergénérationnels, leur rôle, leur signification. Quels sont-ils? Comment les créer, les susciter, les animer? En quoi sont-ils importants? Comment nourrissent-ils les aspirations et les rêves qu’entretiennent les personnes ainées pour elles-mêmes ou pour les autres? Comment ces relations favorisent-elles l’expression et la réalisation de ces aspirations?

Marie-Ève Bédard (chercheuse, Centre collégial d’expertise en gérontologie)
Jean-Baptiste Henry (agent de liaison et développement, Maison Internationale de la Rive-Sud) 
Fatima Ladjadj (directrice générale, Intergénérations Québec)

Co-animatrices : Micheline Bernier (administratrice sur le conseil d’administration de la FADOQ –
Région de Québec et Chaudières-Appalaches) et Camille Curadeau (citoyenne, FADOQ – Région
Gaspésie Îles-de-la-Madeleine)


16H10 : PAUSE

16H25 : ATELIER 2 – L’art, le vieillissement et l’imaginaire

Les aspirations appartiennent à l’imaginaire social – individuel et collectif. Cet atelier propose des manières d’explorer les imaginaires pour y découvrir les aspirations des ainé.e.s. Comment nourrir
cet imaginaire afin de susciter et d’élargir les aspirations? Comment les arts et la littérature peuvent-ils nous aider à décrypter et enrichir cet imaginaire?

Eric Gagnon (chercheur, VITAM – Centre de recherche en santé durable)
Nancy Couture (professeure, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)
Catherine Gucher (écrivaine et professeure, Université de Grenoble)
Jack Robitaille (artiste et citoyen-ainé)
Daniel Bélanger (artiste, Code Universel)

Animatrice : Danielle Lepage (chargée de projet, Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec)

18H15 : FIN DE LA JOURNÉE

PROGRAMME DU VENDREDI 27 MAI

08h00 : ACCUEIL

08H30 : MOTS DE BIENVENUE

Maître de cérémonie : Dr Pierre Durand (chercheur, Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, et VITAM – Centre de recherche en santé durable)


08H40 : ATELIER 3 – L’habitat

Dans cet atelier, l’habitat est compris dans sa signification la plus large : l’habitation ou la résidence,
mais aussi l’espace environnant avec ses activités, les réseaux d’entraide, ses aménagements et les
services. Où les personnes veulent-elles vivre? Dans quel environnement veulent-elles et rêvent-elles d’habiter, et à quelles conditions? Dans quel milieu de vie aspirent-elles vivre et comment ce
milieu peut-il porter ou favoriser leurs aspirations?

François Grisé (comédien, Un et un font mille)
Nicole Gagnon (citoyenne-ainée)
Julie Castonguay (chercheuse, Centre collégial d’expertise en gérontologie)
Charles Morissette (auxiliaire familial de santé et de services sociaux, CIUSSS-CN)
Philippe Voyer (professeur, Université Laval)
Lise Jobin (fondatrice et directrice, Maison Écho du cœur)

Animateur : André Tourigny (chercheur, Institut national de santé publique du Québec)

10h40 : PAUSE

10H55 : LECTURE POÉTIQUESupports fragiles

Hélène Matte, poète indisciplinaire, offrira une lecture accompagnée d’illustrations, de portraits
des ainés de son entourage, à la fois sensibles et crus. L’artiste nomme sa démarche « poésie de
la rencontre ».

11H05 : ATELIER 4 – Politiques et pratiques pour le changement

Les revendications politiques et les politiques publiques sont porteuses d’aspirations et de rêves.
Elles sont soutenues par des projets et une vision du vieillissement. Quelles sont ces aspirations, ces
projets, ces visions? Les politiques parviennent-elles à les exprimer et à favoriser leur réalisation?
Quels succès, mais aussi quelles contraintes les gouvernant.e.s et les acteurs et actrices rencontrent-ils?

Patrik Marier (professeur, Université Concordia)
Danis Prud’homme (directeur, Réseau FADOQ)
Annie Mollier (professeure, Université de Grenoble)
Judith Gagnon (citoyenne-ainée, Association québécoise de la défense des droits des personnes retraitées et préretraitées de Québec, Table de concertation des personnes aînées de la Capitale-Nationale)

Animateur : Louis Demers (professeur, École nationale d’administration publique)

12H35 : DINER

13H30 : REPRISE DES ÉCHANGES

13H40 : PERFORMANCE – Je ne suis pas une brique [œuvre en construction]

Je ne vous impose aucune contrainte, aucune limite. Surprenez-moi! Étonnez-moi! Défiez-moi. Défiez-vous vous-même. Vous avez le choix. Vous pouvez rester dans l’ombre ou en sortir pour faire partie des rares exceptions à avoir réussi.
L’heure est venue d’aller au-delà de votre potentiel.
L’heure est venue de descendre en vous.
L’heure est venue de montrer pourquoi vous êtes l’élite.
Les quelques élus…
C’est le temps de briller.

Artistes : Daniel Bélanger (Code Universel) avec Alexandre Berthier (Code Universel)

13H55 : ATELIER 5 – La santé comme moteur de nos aspirations

Cet atelier veut faire de la lumière sur les aspirations des personnes vieillissantes touchant leur
santé, les façons de la préserver, de préserver leur autonomie et de gérer les problèmes de santé et
leurs conséquences. La santé est-elle une condition pour avoir des aspirations? Avec le déclin des
capacités, de nouvelles aspirations émergent-elles? À quelles conditions sont-elles possibles?

Dr Stéphane Lemire (Fondation AGES) et Marie-Josée Girard (navigatrice en gériatrie sociale, Service amical Basse-ville)
Élodie Montaigne (étudiante, Université Laval)
Edeltraut Kröger (chercheuse, Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec)
avec Dylan Bonnan (pharmacien, Université Laval)
Maya Fakhfakh (étudiante, Université Laval) avec Lucie Vaillancourt (patiente partenaire)

Co-animatrices : Anik Giguère (chercheuse, VITAM – Centre de recherche en santé durable) et
Isabelle Côté (citoyenne)


15H35 : PAUSE

15H50 : ATELIER 6 – Penser les aspirations

Cet atelier conclusif vise à donner des éléments de réponse aux questions de départ et à ouvrir
des avenues. Qu’est-ce qu’une aspiration? Pourquoi s’intéresser aux aspirations? Quelle est leur
importance dans la vie des personnes ainé.e.s? Comment les connaitre et les comprendre, comment
les entendre et les faire entendre?

Vincent Caradec (professeur, Université de Lille)
Émilie Raymond (professeure, Université Laval)
Julie Théberge (artiste et étudiante, Université Laval) / installation : « À quoi les ainé.e.s
aspirent-ils? Rêvent-ils? »

GRANDE CONFÉRENCE : Aspirations et rapport à l’avenir des personnes aînées. Quelques réflexions à partir de recherches françaises.
avec Vincent Caradec (professeur, Université de Lille)

La conférence vise à proposer quelques éléments de réflexion sur la notion d’aspirations.  En d’autres termes, il s’agit de se demander dans quelle mesure s’intéresser aux aspirations des personnes aînées est heuristique pour penser le vieillissement. Nous chercherons tout d’abord à repérer en quoi cette notion peut être utile et féconde tout en identifiant et en discutant certaines de ses limites. Puis, nous poserons la question de savoir comment se forgent les aspirations. Nous défendrons alors l’idée qu’elles se construisent à la croisée de la trajectoire antérieure, du contexte sociétal qui dessine des avenirs possibles plus ou moins désirables, et des échanges avec les proches. Enfin, nous essayerons d’établir de quelles manière les aspirations des personnes aînées se transforment avec l’âge et dans quelle mesure elles diffèrent de celles des plus jeunes. Pour développer ces réflexions, je m’appuierai notamment sur plusieurs études que j’ai menées en France, depuis le début des années 1990, auprès de personnes situées à des stades différents du processus de vieillissement, des débuts de la retraite au grand âge.

Émilie Raymond (professeure, Université Laval)
Julie Théberge (artiste et étudiante, Université Laval) – Installation : « À quoi les ainé.e.s aspirent-ils? Rêvent-ils? »

Animateur : Dr Pierre Durand (chercheur, Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, et VITAM – Centre de recherche en santé durable)

17H30 : FIN DU COLLOQUE

Informations pratiques

Transport en commun

De nombreux parcours du Réseau de transport de la Capitale (RTC) desservent le Palais Montcalm et la place D’Youville, tout comme des circuits de la Société de transport de Lévis.
Le traversier Québec-Lévis permet d’accoster à 20 minutes de marche du Palais Montcalm.

Bon à savoir sur le RTC :
L’application RTC Nomade temps réel vous permet d’obtenir rapidement de l’information en temps réel, et ce, directement sur votre appareil mobile.
Les Métrobus sont des lignes à haute fréquence qui assurent un service 7 jours sur 7.
Le RTC offre un service de transport adapté (STAC) aux personnes vivant avec des limitations ayant un impact sur leur mobilité.

Stationnement

Le stationnement payant de la place D’Youville, adjacent au Palais Montcalm et accessible au grand public, est géré par la Société Parc-Auto du Québec (SPAQ).
D’autres stationnements payants sont disponibles dans les environs du Palais Montcalm (ex. : Centre des congrès de Québec, Colline parlementaire, Hôtel de ville de Québec, Hôtel Palace Royal, etc.).

Mobilité réduite

Le Palais Montcalm est accessible aux personnes à mobilité réduite. Lors de votre visite en salle, le personnel d’accueil vous dirigera vers l’emplacement préalablement réservé.

Informez le personnel de billetterie dès l’achat de votre billet.

Sièges confort

Des sièges surdimensionnés peuvent être disponibles pour les personnes de forte taille dans la salle Raoul-Jobin. Lors de l’achat de votre billet, veuillez indiquer si vous en désirez un.

Système pour malentendant.e.s

Le Palais Montcalm est équipé d’un système de transmission FM à faible portée. Ce système permet une réception claire partout dans la salle. Il fonctionne à l’aide de récepteurs FM disponibles gratuitement au vestiaire. Il est possible d’utiliser ses propres écouteurs.

Vestiaire

Le vestiaire sera ouvert durant l’événement.

Repas

Le coût inclut une boîte à lunch, le 27 mai, et des breuvages aux pauses durant le colloque. Veuillez indiquer, s’il-vous-plaît, lors de l’achat de votre billet, si vous désirez un repas végétarien, végétalien ou si vous avez des allergies et intolérances alimentaires.

Le colloque est organisé par VITAM – Centre de recherche en santé durable, le Centre d’excellence sur le vieillissement (CEVQ), la Ville de Québec, la FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches et le CIUSSS de la Capitale-Nationale. 

Le colloque bénéficie du soutien financier du VITAM – Centre de recherche en santé durable, du CEVQ, de la Ville de Québec, du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et de l’appui de l’Hôtel Le Concorde Québec.

COMITÉ ORGANISATEUR

Éric Gagnon, responsable du colloque, directeur général de la Rencontre Vivre et vieillir à Québec, VITAM – Centre de recherche en santé durable, CEVQ
Nathalie Ricard, Coordonnatrice de la Rencontre Vivre et vieillir à Québec, VITAM – Centre de recherche en santé durable
Rosalie Beaulieu, étudiante, Université Laval
Micheline Bernier, FADOQ – Région de Québec et Chaudière-Appalaches
Louis Demers, École nationale d’administration publique (ÉNAP), CEVQ
Valérie Denais, Ville de Québec
Geneviève Duhaime, Ville de Québec
Anik Giguère, VITAM- Centre de recherche en santé durable, CEVQ, et Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université Laval.
Edeltraut Kröger, VITAM- Centre de recherche en santé durable, CEVQ
Pauline Lavergne, CIUSSS de la Capitale-Nationale
Danielle Lepage, CEVQ
Émilie Raymond, Université Laval, Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS) et VITAM
Sonia Singamalum, CEVQ


ATTESTATION DE PARTICIPATION AU COLLOQUE

Une attestation de participation sera remise aux participants et participantes, afin de faire reconnaitre cette journée formative auprès de leur ordre professionnel respectif, et de leur employeur. 

À noter qu’il est nécessaire de participer à l’ensemble du colloque et de compléter l’évaluation de l’événement pour recevoir cette attestation. De sorte qu’à la fin du colloque, la personne qui souhaite que sa participation au colloque soit reconnue sera en mesure :

  1. D’identifier différentes manières de vieillir en lien avec les aspirations des personnes aînées; 
  2. De nommer de nouvelles manières pour les personnes ainées de 
    • demeurer actives, 
    • de maintenir le contrôle sur leur vie, et 
    • de demeurer partie prenante des débats et des changements sociaux; 
  3. De comprendre les conditions économiques, culturelles, sociales et politiques nécessaires à l’expression et à la réalisation des aspirations des personnes aînées.